Le projet

ÉDITO 2023 : 

FULL MOON, NOUVELLES GÉOGRAPHIES, FOCUS SUISSE ET SOUTIEN AUX ARTISTES PALESTINIENS :  

LA 8ÈME ÉDITION DU FAB S’ANCRE AU CŒUR DE L’ACTUALITÉ ET VISE LA LUNE  

 

La première apparition de la lune dans une œuvre représentant Bordeaux remonte au Moyen-Âge. Dans ce tableau de 1450, on la voit, horizontale, dans les flots de Garonne. Si d’aucun.es pensent que le nom de Port de la lune est dû à la forme du méandre du fleuve, certains autres y voient une origine plus symbolique, plus existentielle. Le pouvoir de la lune, sur l’eau crée le rythme des marées, détermine leur force et donc leur capacité de propulsion, qui permettaient aux navires de s’enfoncer facilement dans les terres, faisant ainsi de Bordeaux le port Atlantique le plus proche de la Méditerranée. 

Ce samedi 30 septembre 2023, le FAB s’ouvrira sous la Pleine lune en bord de Garonne, rendant ainsi hommage à cet astre qui, associé à la présence de l’eau, a littéralement donné naissance à la Ville.  Et pour que la magie dure, une seconde lune restera ronde et brillante tout au long du festival ! Les visages énigmatiques (lunatiques ?) des mexicain.es de la Compagnie Foco Alaire nous guideront lors d’une étrange procession vers le Pont Chaban Delmas qui fête ses 10 ans cette année. Nous traverserons alors le fleuve pour naviguer entre passé et avenir, dans un chantier qui pour deux soirées deviendra enchanté.

Le FAB invente de nouvelles géographies pour ouvrir de nouveaux chemins, dévoiler des quartiers inconnus, poétiser les mutations. Il suit le fleuve Garonne, de Bordeaux à l’estuaire jusqu’à l’Océan, mais aussi ses affluents dans toute la Métropole. Il propose l’exploration sensibles des espaces naturels liés à l’eau : bois des sources, jalles, forêts, zones humides, lacs, lagunes, berges…

Une escale d’un week-end à Meriadeck permettra de renouer avec ce quartier et son architecture typique des années 70, terrain de jeu idéal pour les jeunes artistes de La horde dans les pavés ou du collectif Ouinch Ouinch. Mais n’oublions pas que sous la dalle coulent encore la Devèze et le Peugue!

Comme le port de la lune en son temps, le FAB aime à relier les mondes. Les oliviers de Palestine pointent leurs branches derrière l’église des Chartrons, pour ne pas oublier les hommes et les femmes des territoires occupés victimes de violences, le Freedom Theater attaqué, et les artistes empêchés de travailler et de circuler.

Le Mont Cervin derrière la place de la Bourse nous rappelle que près de 70 artistes suisses débarquent à Bordeaux, grâce au Centre Culturel Suisse on Tour, qui a choisi Bordeaux et le FAB pour sa grande tournée française.

Festival coopératif par essence, avec plus de 50 partenaires de tous les domaines, le FAB s’engage aussi avec Ma Rue Respire, la Coupe du Monde de Rugby et les Olympiades culturelles 2024.

Sylvie Violan, Directrice du FAB et de la Scène nationale Carré-Colonnes

 

LE FAB EN QUELQUES MOTS

Créé en 2016, le FAB est un festival pluridisciplinaire défendant les écritures contemporaines sous toutes leurs formes d’expression – performance, danse, théâtre, musique, arts visuels, faisant la part belle aux démarches hybrides et inclassables.
Condensé d’actualité artistique, il investit pendant trois semaines autant les salles que l’espace public de Bordeaux et sa Métropole, présentant premières françaises, créations, commandes in situ et inédits en tout genre d’artistes internationaux (2/3 de la programmation) et de Nouvelle-Aquitaine (1/3 de la programmation).
Manifestation collaborative par essence, il est porté par l’association Festival des Arts de Bordeaux et la Scène nationale Carré-Colonnes et co-organisé avec une cinquantaine de partenaires de la toute la Métropole.

DÉCOUVREZ LE RAPPORT D’ACTIVITÉS 2022 DU FAB PAR ICI !


LES NOUVELLES ORIENTATIONS

FULL MOON AU PORT DE LA LUNE
Cette année, le FAB joue avec la lune, en ouvrant le festival le soir de la Pleine lune le samedi 30 septembre, avec une soirée de variations autour de cet astre qui a donné son nom au Port de Bordeaux. En « bord d’eau », nous renouons aussi avec l’histoire de la ville et l’importance du fleuve dans son développement. C’est la présence conjointe de l’eau et de la lune, donc des marées, qui a littéralement donné naissance à la ville.

LIEUX INSOLITES ET CRÉATIONS DE HAUT VOL
Le FAB invite les artistes à porter un regard aussi perspicace que décalé sur les grandes transitions du monde actuel. Il fait la part belle aux projets contextuels, aux créations inédites et aux projets participatifs. C’est avant tout un condensé d’actualité de la scène artistique internationale, avec cette année, 41 spectacles et installations, dont 17 nouvelles créations. 

LES ARTISTES SUISSES À L’HONNEUR
Cette année, le FAB s’associe au Centre Culturel Suisse pour proposer une programmation d’artistes de tous les champs disciplinaires. Le CCS de Paris fait peau neuve entre 2022 et 2024 mais reste actif pendant cette période en déployant toutes ses activités hors ses murs à travers toute la France. Concocté en étroite complicité, ce programme suisse est exceptionnel par sa richesse, sa densité et sa diversité.

MA RUE RESPIRE
Avec Ma Rue Respire, la Ville de Bordeaux agrandit le périmètre réservé aux circulations non polluantes, accompagnant cette démarche d’un programme artistique gratuit dans l’espace public les premiers dimanches du mois. C’est tout naturellement qu’elle a confié au FAB la programmation du 1er octobre dans 7 quartiers pour que le fleuve respire au-delà de ses berges !

NOUVELLES GÉOGRAPHIES
La ligne éditoriale du FAB suit le fleuve Garonne, de Bordeaux à l’estuaire jusqu’à l’océan et aussi ses nombreux affluents dans toute la Métropole. Il propose l’exploration sensible des espaces naturels liés à l’eau (bois de sources, forêts, zones humides, lacs, lagunes, berges…) et des espaces urbains, notamment Mériadeck pour faire dialoguer les artistes avec la ville, ses habitant·es, ses mobilités, son(ses) histoire(s).

ÉVÉNEMENT DE L’ÉTÉ INDIEN DU PAYSAGE CULTUREL DE BORDEAUX MÉTROPOLE
Ouvert à toutes les formes d’expressions contemporaines, des plus populaires aux plus innovantes, il propose une programmation de danse, théâtre, cirque, musique, performance ou encore arts visuels. Coopératif par essence, produit par l’association FAB en complicité avec la Scène nationale Carré-Colonnes, le festival est le fruit d’un travail à l’année qui implique une cinquantaine de partenaires.

FOCUS PALESTINE
Le choix d’inviter des artistes palestinien·nes est un engagement fort au vu de la situation géopolitique et des violences qui ne cessent de s’amplifier dans les territoires palestiniens occupés. La situation politique et économique rend les conditions de création et de mobilité extrêmement difficiles. La création contemporaine palestinienne sera notamment à l’honneur lors de la Rencontre Internationale coorganisée avec l’ONDA du 12 au 14 octobre, qui accueillera 100 à 200 directeur·rices de Théâtres et de Festivals en Europe.

COUPE DU MONDE DE RUGBY
Pour cette année exceptionnelle de Coupe du Monde de Rugby, le FAB s’invitera sur le parvis du Stade Matmut lors de l’avant- match du 30 septembre pour croiser sport et culture à l’initiative du Ministère de la Culture.


EN CHIFFRES

La 8ème édition du FAB, c’est :


FACILE D’ACCÈS, plus de 50 propositions (spectacles et expos) sont gratuites. Tous les sites sont desservis par TBM et des navettes permettent d’aller d’un spectacle à l’autre. Un parcours à vélo est organisé avec Vélo-Cité.

INCLUSIF ET PARTICIPATIF, chacun peut tenter l’expérience de danser, jouer, construire avec les artistes : autant d’occasions précieuses de comprendre leur démarche artistique de l’intérieur, de vivre et de faire monter l’émotion et l’adrénaline collective.


Découvrez la programmation du FAB 2023